Return to site

Alter'Coop : la charte de la relation

Comment tisser des relations durables et des dialogues féconds

Une charte pour des relations épanouissantes et des dialogues féconds

Vouloir composer avec l'altérité, c'est se frotter aux différences.

Comment faire pour que ce qui est éloigné, différent, toi, moi puissions nous rencontrer?

Quelques suggestions :

  • A chaque fois qu'une personne m'agace, chercher à comprendre le besoin qui chez elle est frustré, qui ne parvient pas à s'exprimer. La questionner, lui permettre de dire ce dont elle n'a pas conscience et qui est pourtant agissant, réactif.
  • Avant d'adresser une critique, un jugement ou un reproche, se poser la question de l'impact sur l'autre, les conséquences pour elle ou pour lui. Se poser également la question de ce qui nous dérange dans ce comportement : qu'est-ce que cela m'empêche de faire, d'expérimenter. Comment alors le formuler de manière recevable, entendable?
  • Ne rien faire ou dire susceptible d'humilier, en lui-même ou aux yeux des autres, l'un des acteurs concerné.

  • A la place d'une critique poser un acte. Ceci n'est pas comme je le souhaiterais, que puis-je faire pour soutenir l'autre, pour apporter une solution? Il manque quelque chose, j'agis, je fais, je partage. Transformer la plainte ou la vindicte par une contribution.
  • Je recherche la résilience dans toute chose : qu'est-ce qui nourrit la vie, le flot, la fluidité des relations. Je transforme ce qui oppose, je ne nourris pas ce qui concourt à la destruction.
  • En cas 
  • Lorsqu'il y a divergence voire conflit, comme tenir compte de la diversité des points de vue, écouter chacun, prendre en considération les avis et englober de manière plus large les propos. Chercher à intégrer, inclure les arguments, rechercher le dénominateur commun à partir duquel chacun peut retrouver un espace de dialogue.
  • Chercher à sortir de la prise de position binaire et rechercher la position tierce. Ce qui permet de sortir de l'opposition.
  • Choisir la modération, la médiation lorsque des points de vue s'oppose, privilégier le consensus au débat.
  • Choisir un vocabulaire qui prenne soin de la relation : à chaque occasion apprécier les mots employés. Combiner puissance de l'expression et délicatesse pour la rencontre avec l'autre. L'affirmation de soi passe par oser sa puissance sans pour autant que cela apporte virulence ou inconfort à autrui. S'écouter intérieurement avant de partager à l'autre les mots qui tissent des fils de soie ou des murs de fonte.
  • Faire le choix de la bienveillance comme valeur éclairant les échanges. Donner un espace à être confortable à autrui dans lequel il peut dire et être entendu, sans